французский язык

Французский язык. Французский по скайпу. Разговорник. Переводчик. Les consonnes russes

Les consonnes russes

Автор: Natalia, 10 Ноя 2014, Рубрика: Разное

Les consonnes

Certaines personnes s’imaginent, plus ou moins inconsciemment, qu’on peut parler russe avec des sons français. C’est une naïveté candide, et le résultat est pittoresque.

Evidemment, le russe, comme chaque langue nettement individualisée, a son système phonologique propre.

Cependant, il y a une certaine correspondance assez régulière entre le système consonantique du russe et celui du français. Il faut la définir de façon exacte pour en tirer parti efficacement sans confondre les deux systèmes.

Les deux classes de consonnes

Les consonnes russes sont beaucoup plus nombreuses que les consonnes françaises (36 consonnes, près du double du système français).

Approximativement, à une consonne quelconque du français correspondent deux consonnes russes distinctes, formant une paire. L’une de ces consonnes se prononce en retirant la masse de la langue vers l’arrière de la bouche contre le voile du palais (prononciation “dure” ou vélarisée ); l’autre, au contraire, se prononce en portant la langue vers l’avant du palais ou la base des dents, ce qui donne une impression d’excès de salive sur la langue (prononciation “mouillée” ou palatalisée ).

Exemples :

Consonnes françaises / Consonnes russes

 /D/                                 /D1 / «dur «(vélarisé)

                                        /D2/ «mouillé» (palatalisé)

/L/

                                      /L1 / «dur» (vélarisé)

                                     /L2/ «mouillé» (palatalisé)

Il y a donc en russe deux classes de consonnes: les consonnes vélarisées et les consonnes palatalisées.

En fait, la vélarisation est souvent faible, sauf pour la consonne /L1 / ; et elle est moins perceptible pour les francophones que la palatalisation.

La description de la prononciation des consonnes palatalisées telle qu’elle est donnée ci-dessus n’est qu’approximati­ve. Elle ne s’applique de façon stricte qu’aux consonnes citées comme exemples et à quelques autres. Mais elle donne une idée générale et un repère pour observer et imiter la pronon­ciation des Russes. Les francophones ont tendance à confon­dre la palatalisation avec l’adjonction d’un yod après chaque consonne palatalisée, ce qui est une erreur.

Quelques consonnes dans chaque classe sont isolées, sans paire. Ainsi, la consonne yod est une consonne mouillée qui n’a pas de correspondante dure.

La consonne yod existe en français, pratiquement identi­que à la consonne du russe. C’est le phonème qu’on entend au début du mot “yeux” ou à la fin du mot “oeil”. On peut re­marquer qu’il n’existe pas de lettre spécialement affectée à la représentation du yod en français; on utilise pour l’écrire di­vers expédients tels que y, ï, il, ill, (aïe! ou ail? Qu’il aille au diable, ce yod!).

Рейтинг 4,7 на основе 14 голосов

Ваш отзыв