французский язык

Французский язык. Французский по скайпу. Разговорник. Переводчик. Les genres des noms russes

Les genres des noms russes

Автор: Natalia, 16 Дек 2014, Рубрика: Разное

Les genres des noms

Les noms (substantifs) s’emploient sans article.
En russe, il y a trois genres possibles pour les substantifs: le masculin, le neutre et le féminin.
Les adjectifs, les participes, éventuellement les pronoms peuvent avoir trois sortes de formes pour s’accorder aux trois genres. Les formes des substantifs eux-mêmes sont dans une large mesure liées à leur genre.
La déclinaison et son organisation
Les noms, les adjectifs, les participes, les pronoms et les numératifs ont des formes variables.
Ils changent de forme non seulement pour exprimer le singulier ou le pluriel, mais aussi pour marquer la fonction du mot dans la construction de la phrase.
Cette variation s’appelle la déclinaison.
Chaque ensemble de fonctions pouvant être marqué par une même forme de la déclinaison s’appelle un cas.
La déclinaison existe aussi en français; mais elle ne s’applique guère qu’aux pronoms personnels. La déclinaison des pronoms personnels du français, telle qu’elle apparaît dans la variation du pronom de la troisième personne du pluriel, comporte cinq cas assez semblables aux cas de la déclinaison russe.

Formes Fonctions Cas
1. Ils sont là Sujet Nominatif
2. Je les vois. Compl. d’objet Accusatif
3. J’ en vois un groupe Compl. de nom Génitif
4. Je leur donnerai ceci.
  1. d’attribution
Datif
5. En eux, j’ai confiance.
  1. prépositionnel
Prépositif

Une même forme peut servir à plusieurs cas (par exemple, elle sert au nominatif et au prépositif féminin; lui au datif et au prépositif masculin); ou bien une même forme peut servir pour les deux genres à certains cas (par exemple lui pour le masculin et le féminin au datif), comme le montre le tableau suivant:

Nominatif: il elle ils elles
Accusatif : le la les les
Génitif:

 

(en) (en) en en
Datif:

 

lui lui leur leur
Prépositif:

 

lui elle eux elles

Les cas doivent donc être observés non pas en considérant isolément les formes d’un mot donné ou de chaque mot en particulier, mais en considérant le système de la déclinaison dans son ensemble. Ce système peut admettre, comme on le voit ici, certaines simplifications de réalisation par l’utilisation d’une même forme pour divers emplois distincts.
La présentation sommaire du système de la déclinaison française donnée ci-dessus fournit une base d’observation et de référence pour la compréhension du système russe, qui comporte davantage de cas, et qui s’applique aux noms, aux adjectifs et aux numératifs aussi bien qu’aux pronoms.
Outre les cinq cas définis ci-dessus, le système russe comprend encore régulièrement un instrumental, qui sert principalement à construire le complément de moyen.
Accessoirement, pour quelques noms, il existe un locatif utilisé pour construire des compléments de lieu, et un génitif second utilisé spécialement comme partitif ou dans certaines constructions prépositionnelles. Exceptionnellement, il peut se trouver aussi un vocatif employé pour nommer la personne à qui on s’adresse.
N.B.:

1. Il faut distinguer le terme «prépositionnel», qui s’applique à une construction comportant une préposition (construction prépositionnelle), et le terme » prépositif «, qui est le nom d’un cas de la déclinaison.
2. Le prépositif du français est un cas qui sert à construire le pronom avec toutes les prépositions. Le prépositif russe est différent: c’est un cas qui est nécessairement construit avec une préposition; mais il n’est pas le seul cas possible dans les constructions prépositionnelles: de nombreuses prépositions se construisent avec d’autres cas que le prépositif.
3. Le locatif n’existe que pour un très petit nombre de noms (substantifs). Le prépositif remplace le locatif avec les prépositions в (dans) et на (sur) pour construire les compléments de lieu quand les mots n’ont pas de locatif. Beaucoup de grammaires confondent ces deux cas: elles et appellent «locatif » le prépositif. Il est préférable d’éviter cette confusion.
Les six cas principaux (y compris l’instrumental) forment le cadre régulier du système des déclinaisons russes; les cas accessoires que constituent le locatif le génitif second et le vocatif font partie de la morphologie irrégulière.
Dans le système des six cas principaux, il faut distinguer le nominatif et l’accusatif d’une part, qui sont les cas directs, et les autres cas qui sont les cas obliques.

Рейтинг 4,8 на основе 10 голосов

Ваш отзыв