французский язык

Французский язык. Французский по скайпу. Разговорник. Переводчик. L’article sportif

Как написать статью о спорте

Автор: Natalia, 17 Сен 2016, Рубрика: Интересное и полезное

L’article sportif

Le sport est devenu un  phénomène de société, abondamment  médiatisé. Journaux et revues spécialisées lui accordent une place   privilégiée à  travers des articles d’une assez grande variété mais   qui n’échappent pas à  quelques règles impératives.

Quel plan adopter ?

Une relative liberté est laissée au journaliste. Toutefois, l’article inclut obligatoirement les sous-ensembles suivants :

Titrage : titre et, parfois, surtitre, sous-titre E Retours en arrière (entraînement, résultats précédents, origine des joueurs…)
Informations strictement techniques (temps, terrain, équipes, buts, etc.) F Jugements de valeur sur la rencontre, les acteurs, le public
Description du lieu, de l’ambiance G Pronostics : avenir des gagnants et des perdants, prochaines rencontres
Récit de la rencontre et temps forts H Photos : toujours légendées

A et B sont toujours  au début. Ensuite l’ordre peut varier.

Les repères du temps

Toute épreuve sportive est découpée par des buts, des points gagnés,  des avances  ou des reculs qu’il faut systématiquement minuter puisqu’ils ponctuent des temps forts.

Comment désigner les acteurs ?

Par leur nom certes mais il serait fastidieux de répéter dix fois le nom d’un sportif dans l’article. On peut lui substituer son prénom, sa nationalité, une périphrase le qualifiant et rappelant ses exploits, ses humeurs, etc.

Quel vocabulaire employer ?

Vocabulaire technique, souvent emprunté à l’anglais : ring, challenger, puncheur set, out, penalty. Tendance actuelle : retour aux termes français

Vocabulaire symbolique, à travers les figures de style les plus diverses : on attire l’attention, on divertit, on exige un effort de décodage. Exemple : «Le Grand Prix a démarré sur les chapeaux de roue.»

La connivence journaliste/lecteur

Le grand sportif devient un héros mythique auquel on veut ressembler et s’identifier. Mais le sport a aussi ses méchants, ses traîtres, ses mal-aimés, ses retournements de  situation   (le faible vainc le fort). Il fait portraiturer, utiliser le suspense.

L’humour doit conserver ses droits : le sport, c’est le jeu, pas la guerre.

Рейтинг 4,9 на основе 29 голосов

Ваш отзыв