французский язык

Французский язык. Французский по скайпу. Разговорник. Переводчик. Le plan pour informer

Какие планы бывают, виды планов

Автор: Natalia, 05 Апр 2017, Рубрика: Интересное и полезное

Le plan pour informer

Informer, c’est présenter des renseignements, des explications, des analyses sur un sujet. Dans ce cas, on évite de prendre parti.   Mais on peut aussi informer sur ses intentions, son point de vue et, donc, présenter une véritable thèse.

Le plan linéaire

Le plan linéaire présente, décrit, analyse une série d’événements, un fonctionnement, un déroulement logique du début à ta fin. Il est donc chronologique, analytique, progressif.

Il convient pour les études historiques, les articles scientifiques ou techniques décrivant un processus, les comptes rendus de visites, les inventaires…

Le plan thématique

Le plan thématique procède par centres d’intérêt. Sur un sujet donné, on distingue différents thèmes, secteurs, catégories. L’approche d’une notion, d’une réalité se fait selon différents points de vue. Ce plan est donc de type synthétique. Exemple : on peut étudier l’informatique sous différents angles : scientifique, technologique, économique, social…

Il convient pour l’étude d’une notion, les textes présentant un pays, une civilisation, les articles et les rapports scientifiques et techniques.

Le plan orienté

Le plan orienté privilégie un point de vue, présente une thèse, insiste sur une idée.

Plan linéaire orienté Pour éviter le plan classique du type passé, présent, futur, on adopte le plan suivant : présent, passé, futur. Avantages : on part des préoccupations, des besoins du présent, on crée un suspense, on effedue un retour explicatif en arrière, enfin on parle du futur.
Pian orienté par modulation d’une idée On privilégie l’idée ou la thèse développée en la présentant dès le début puis en l’analysant selon différents angles.
Pian orienté polémique On accumule tous les arguments au service du point de vue, de la thèse choisis.

Le plan journalistique en relief

Le plan journalistique est conçu selon une logique de l’accroche et de l’intérêt. Aussi livre-t-il d’emblée, au début, l’essentiel de l’article, le résume :

dans le titrage (surtitre, titre, sous-titre) et le chapeau ;

au début de l’article lui-même.

Le lecteur pressé ou peu « accroché » peut se contenter de ces informations courtes et synthétiques. Si elles l’intriguent ou s’il veut en savoir plus, il lit l’article.

Le plan journalistique apparaît presque toujours en relief puisqu’une typographie spécifique met en valeur titres, chapeau et intertitres. Ces derniers jalonnent l’article et livrent l’idée essentielle de chaque partie.

Le plan pour confronter

Confronter deux notions, deux réalités, deux êtres, deux objets conduit à étudier des analogies et des différences. Confronter, c’est donc analyser des rapports et non juxtaposer deux textes, l’un sur la notion A, l’autre sur la notion В !

De la recherche d’idées au plan

La recherche d’idées est facilitée par l’utilisation d’un tableau de type binaire. A partir de ce premier tableau, on peut classer les idées et les exemples obtenus.

 

Ce qui est commun à A et В Ce qui est en A mais absent de В  Ce qui est en В mais absent  de A
Analogies entre A et В Différences entre A et В
 En A et pas en В En В et pas en A
Domaine scientifique  →

Domaine technique →

Domaine économique →

Domaine social →

etc.

 

…………………

…………………

 

………………..

 

…………………

 

……………….

……………….

 

……………….

 

……………….

 

……………….

……………….

 

……………….

 

……………….

Le plan ternaire

Dans la plupart des cas, on peut présenter les recherches dans un plan ternaire.

Premier modèle Second modèle
Analogies entre A et В

Domaine 1

Domaine 2

Domaine 3

Différences entre A et В

Analogies entre A el В

Domaine 1

Domaine 2

Domaine 3

Différences entre A et В

• Ce qui est en A et pas en В Domaine 1

Domaine 2

Domaine 3

• Ce qui est en В et pas en A Domaine 1

Domaine 2

• Domaine 1

Ce qui est en A et pas en В Ce qui est en В et pas en A

 

Domaine 2 Idem

Domaine 3 Idem

3. Réflexions, évaluation 3. Réflexions, évaluation

Dans la troisième partie, il faut donner son point de vue, évaluer, juger. Selon les sujets et les résultats de la confrontation, on peut :

  • montrer que A est réductible à В ou В à A ;
  • montrer que A et В sont plutôt conciliables ;
  • montrer la possibilité ou la nécessité de dépasser A et В pour trouver une solution ;
  • se contenter de quelques réflexions.
Рейтинг 4,5 на основе 21 голосов

Ваш отзыв