французский язык

Французский язык. Французский по скайпу. Разговорник. Переводчик. Стили речи

Стили речи

Автор: Natalia, 18 Сен 2017, Рубрика: Французская речь

Choisir ses mots

cartel

Qu’on parle ou qu’on écrive, choisit-on vraiment ses mots ? Ne viennent-ils pas « naturellement », par voie réflexe ? En rester à cette illusion serait dangereux pour qui veut utiliser les termes   les plus adaptés à une situation de communication et à un type d’écrit.

Mots concrets ou mots abstraits ?

Les mots concrets se réfèrent à des êtres ou des objets que les sens peuvent percevoir. Ils sont donc proches du réel et parlent à notre affectivité. Exemples : bleu, pigeon, confetti.

Les mots abstraits se réfèrent à des qualités, des caractères très généraux des êtres ou des objets. Comme l’opération d’abstraction est mentale, elle semble nous couper du réel. En fait, les mots abstraits sont plus ou moins proches de la réalité vivante.

Vers le    Délicatesse Tutelle Liberté Vers l’abstraction
monde  concret Mot plutôt concret:
gestes, attitudes…
Concret par métaphore(le tuteur) Plus abstrait mais multitude d’exemples

 

Lexique courant ou lexique spécialisé ?

Le vocabulaire courant. Dès que l’on écrit pour tous (presse, notices, certains récits…) on a intérêt, pour se faire comprendre, à utiliser un vocabulaire courant, qui correspond à une sorte de français de base, et qui permet la vulgarisation.

Exemple : « prétentieux » passe mieux que « présomptueux ».

Ce vocabulaire courant est fait souvent de termes génériques, c’est-à-dire synthétiques, mieux connus du grand public que le vocabulaire spécialisé. Exemple : « voilier » passe mieux que «goélette à huniers ».

Le vocabulaire spécialisé des différentes disciplines (philosophie, critique d’art, sciences et techniques, droit…) est à recommander dès qu’on s’adresse à un public averti ou à des spécialistes. Il faut donc l’utiliser sans complexe dans les rapports, les articles, les mémoires, les notices destinés à ces lecteurs très ciblés.

Le terme technique offre d’énormes avantages : il est très précis, très proche du réel (une image suffit pour le définir), monosémique (un seul sens).

Quels mots pour la littérature ?

Termes polysémiques. Les mots du roman, du poème, des notes de voyage doivent être polysémiques (plusieurs significations) et très connotatifs (significations secondes, suggérées par le mot dans tel contexte). Ainsi naît le style.

Écarts de style. Les mots de la littérature sont aussi des écarts de style comme la métaphore, la métonymie, etc. Ils ont une grande richesse connotative.

La calvitie est /un résumé de l’histoire /du genre humain/(métaphore burlesque et polysémique). (implication  du lecteur… chauve)

Sorti d’une /forêt vierge/ (métaphore burlesque et polysémique), on se retrouvera répartir la pénurie. /Vous aviez sur la tête le jardin d’Eden/(métaphore burlesque et polysémique). /Vous/ ne disposez plus (Humour) que  d’un  /capital menacé/(métaphore burlesque et polysémique).

Рейтинг 5,0 на основе 4 голосов

Ваш отзыв