французский язык

Французский язык. Французский по скайпу. Разговорник. Переводчик. Семь чудес света

Висячие сады Семирамиды и Храм Артемиды в Эфесе

Автор: Natalia, 03 Апр 2017, Рубрика: Топики (темы) по французскому языку

Les jardins suspendus de Babylone

La deuxième Merveille de la liste — la Mésopotamie. La Mésopotamie est une région de l’Irak actuel, située entre les fleuves Tigre et Euphrate. C’est là que se sont développées les premières civilisations et où l’écriture a été inventée.

Dans l’ Antiquité, Babylone était l’une des plus puissantes cités de la Mésopotamie.

Cette ville possédait d’impressionnantes murailles (remparts), de 30 m d’épaisseur, et des jardins extraordinaires, les jardins suspendus. On les appelle ainsi parce qu’ils étaient aménagés sur des terrasses, en hauteur. Les murailles de Babylone faisaient partie de la plus ancienne liste des Sept Merveilles du monde, à la place du phare d’Alexandrie. Aujourd’hui, on ne retient sur la liste les jardins suspendus.

Selon une légende ancienne, les jardins de Babylone auraient été créés par Sémiramis, une reine exceptionnelle… qui n’a certainement jamais existé ! Grâce aux fouilles, les archéologues attribuent plutôt la construction de ces jardins au roi Nabuchodonosor II, qui régna sur Babylone entre 604 et 562 avant J.-C. On raconte que Nabuchodonosor fit bâtir ces jardins pour son épouse Amytis, originaire d’un pays très verdoyant qui lui manquait.

Alors que les fouilles ont permis de retrouver des vestiges des murailles de Babylone, il ne reste rien des jardins suspendus et l’on ne sait même pas avec certitude où ils étaient situés dans la ville. Ces jardins émerveillaient les voyageurs par la beauté de leurs plantes et de leurs arbres, et, aussi, par l’ingéniosité des constructions qui les soutenaient. D’ailleurs, la plupart des auteurs antiques écrivaient que Babylone était à elle seule, et toute entière, une Merveille…

babylone

Les jardins suspendus de Babylone

Le temple d’Artémis à Éphèse

Troisième Merveille : elle se situe en Asie Mineure (l’actuelle Turquie), dans la splendide ville d’Éphèse… Ce sont des Grecs, venus s’installer vers 1100 avant J.-C. sur la côte sud-ouest de l’Asie Mineure/qui ont fait d’Ephèse une riche et grande cité. Dès le VIIIe siècle avant J -С., ils y édifièrent un temple consacré à Artémis, la déesse de la chasse et de la nature sauvage.

En 560 avant J -С., Crésus, roi de Lydie (une région d’Asie Mineure), s’empara d’Éphèse Grand admirateur de la civilisation que, Crésus offrit beaucoup d’argent pour bâtir un nouveau temple  pour Artémis. De dimensions exceptionnelles, l’Artémision (le temple d’Artémis) était entièrement en marbre… Son décor, luxueux et très original, était inspiré à la fois du style grec et de l’art oriental (d’Asie).

La construction dura plus de cent ans.

Ce temple était tellement grand et beau qu’il fut bientôt connu dans tout le monde antique. En 356 avant J.-C, un homme à l’esprit dérangé, Érostrate, mit le feu au temple, en espérant ainsi se rendre célèbre… L’Artémision fut totalement détruit.

 Les habitants d’Éphèse et ceux des cités voisines se cotisèrent pour faire reconstruire le monument : un nouveau temple, bâti sur le même plan et dans le même style, mais encore plus grand et plus richement décoré, fut élevé à l’emplacement de celui qui avait brûlé. Ce temple fameux, qui éblouissait tous ses visiteurs, fut finalement détruit en  263 après J.-C.

ephese

Le temple d’Artémis à Éphèse

Тема «Пирамиды — 7 чудес света»

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
Висячие сады Семирамиды и Храм Артемиды в Эфесе, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Ваш отзыв